UBUD, le retour après 6 ans :

- Premières impressions

- My tailor is rich

- Mon hébergement


Bien qu'ayant séjourné à KELIKI, je voulais retourner à Ubud que j'avais tant apprécié en 2009. J'avais lu dans beaucoup de forums qu'UBUD était en juillet/août surpeuplé (de touristes) et frisait l'asphyxie. Je peux confirmer !

Du monde partout ! Un bruit incessant des motos, les rues principales encombrées de voitures. Quel dommage ! Des touristes de tous les pays mais aussi beaucoup d'Asiatiques, venus en groupes.

De belles boutiques, de beaux magasins de vêtements (tous les styles, un bonheur pour les accros du shopping), on m'appelle pour un massage, un taxi mais c'est toujours proposé gentiment, souvent avec le sourire.

.

Au centre d'Ubud, le marché; Très fréquenté par les touristes, enfin surtout à l'extérieur, là où se vendent les souvenirs. Il faut pénétrer dans le marché, se perdre dans les venelles sombres ou dans les courettes. Aller voir le tailleur, au fond du marché, pour se faire faire un vêtement.

Dans cette courette aussi, on échappe au flot des touristes.


Moi, j'ai pris l'habitude quand je voyage en
Asie, de me faire tailler un habit; je suis donc allée chez un  tailleur du marché, tout au fond (si vous faites face au marché, il est tout à gauche juqte avant le Nomad Café, montez les marches puis tout droit sur 15 mètres, demand
er le tailleur Madé TANA.

Je viens d'acheter un tissu sur le marché, je lui donne le modèle du corsage que je souhaite qu'il me copie je reviendrai chercher le nouveau corsage le lendemain. Il me demande 100 000 roupies, il faudrait que je négocie à la baisse mais à quoi bon!



Au fait, je loge où? 
Des Québecoises, rencontrées au Rendez-Vous Doux (mais je vous parlerai de ce café plus tard) m'indiquent un petit hôtel sympa situé dans la Monkey Forest Road. Je réserve quelques jours à l'avance (avant d'aller à Sidemen).

L'hôtel, le WARSA'S est plaisant avec sa piscine et il est bien situé; il est en retrait de la rue et donc je suis au calme ! Ca fait du bien à Ubud. La Forêt des Singes est un peu plus bas, à deux pas. pour aller au centre ville (Ubud Palace), je mets 15 minutes à pied.

Ma chambre est spacieuse, simple mais pour 200 000 roupies, j'ai un bon lit, une sdb correcte, une terrasse personnelle (bien agréable) et la piscine en sus. Le ventilateur, je ne m'en sers pas. Il ne fait pas si chaud que cela, la nuit à Ubud. Le seul hic de la chambre, c'est qu'elle est mitoyenne à une autre chambre et malgré le mur de séparation, c'est comme je vivais avec mes voisins, dans leur chambre !!!!! C'est assez détestable. Mais il existe d'autres chambres dans l'hôtel sans voisin ! A prendre d'office pour éviter ce désagrément.

Ma chambre au Warsa

Ma chambre simple mais correcte, par contre sonore
(Préférez un bungalow sans voisins)



C'est le petit temple juste devant le marché. Je trouve que la photo ci-dessous symbolise bien Ubud et particulièrement Ubud : d'abord la moto omniprésente, bruyante et polluante et le culte que les Balinais vouent à leurs dieux. Ainsi cette dame sort du temple après y avoir déposé ses offrandes. d'autres offrandes sont visibles sous la statue.



Aller au haut