NAPLES
     

                   


 

La veille, à Rome, je prends un billet ROME-NAPLES au prix de 44 €. Il y a bien un train à 11 € mais c'est un tortillard et rien ne m'assure que j'aurai une place assise.

Malheureusement, je loupe mon train car les bus à Rome un samedi, il faut les attendre longtemps. Mais là, chapeau, la Compagnie de Chemin de Fer Italienne, j'obtiens sans supplément de prix une place dans le prochain train, ouf !

En fin d'après-midi, j'arrive à l'Auberge de Jeunesse, dans le quartier du Port. Pas super, super comme auberge... donc je ne donne pas l'adresse !

Le seul avantage quand on est seule, c'est qu'à l'Auberge, on se fait des copains, là deux copines de mon âge et de Toulouse avec lesquelles je vais engager des parties de THE GAME tous les soirs.

Billet métro : 1 € (en kiosque), 1,50€ (dans le métro !)
1 café en terrasse : 3,50 € ( eh ben dis donc !)

Très vite, cette ville me plaît par sa diversité. Je m'attendais, dans ma grande naïveté, à n'y voir que du linge qui pend ! Pas du tout. Il y a bien sûr les quartiers populaires mais aussi les quartiers chics.

J'ai toujours mon foutu problème de pied; alors je prends comme option le bus à impériale pour touristes, le Citysightseeing, hop on, hop off. Dans mon cas , c'est une excellente idée; cela me permet en peu de temps et sans trop marcher de me faire une idée de Naples.

Ils proposent le dimanche 3 itinéraires différents dans Naples pour 24 € et je peux m'arrêter quand je veux, autant de fois que je le souhaite pour visiter, flâner et reprendre le bus suivant.

2 itinéraires sont proposées dans la ville, dans les beaux quartiers et les moins beaux et le troisième permet de faire une grande virée sur le bord de mer. Magnifique !

Ca paraît un peu bof bof de prendre un tel bus mais franchement, ça donne un visuel général de la ville pour plus tard retourner à tel ou tel endroit. Alors, pourquoi s'en priver ?

Ce bus touristique se prend à différents endroits de la ville.

CHIC Versus CHOC

 J'ai eu un réel coup de cœur pour Naples !

J'avais bien sûr le préjugé habituel qui m'avait incitée à découvrir cette ville, juste pour voir si Naples, ce n'étaient que ruelles louches et linge qui pend partout des fenêtres. Eh bien, j'ai vu une toute autre ville, une ville très disparate et c'est ça qui m'a beaucoup plu !

De belles maisons cossues bourgeoises et quelques rues plus loin, eh bien oui, des maisons pas rénovées du tout, le linge qui pend, les ruelles sombres. Naples, c'est tout cela !

Pour m'amuser, j'ai donc ci-dessous créé un diaporama montrant les deux aspects, le beau et le moins beau.

Dans les beaux quartiers

Dans les quartiers populaires

Je suis loin d'avoir tout vu à Naples mais quelques photos vont illustrer d'agréables promenades et visites comme celles de la Place du Gesu Nuovo avec une église à façade austère et surtout le Cloître des Clarisses tout à côté, avec ses magnifiques majoliques (Complesso monumentale di Santa Chiara). Entre autres monuments, la Cathédrale, dans un autre quartier mérite également le détour.

LA VIA DEI TRIBUNALI


Au hasard de ma promenade, je tombe sur cette longue rue piétonne, populaire et bien agréable. Elle est bordée de palais, d'églises et de magasins. Beaucoup de petites ruelles sombres mais pas vraiment sordides mais je reste sur la via dei Tribunali.

Cette longue rue passante va de la via Toledo jusqu'au castel Capuano et peut ensuite déboucher sur la visite de la belle Cathédrale.

Amusant et typique, la scène avec la petite dame qui du haut de son balcon fait descendre à l'aide d'une ficelle son panier en osier !

Ne manquez pas de manger le baba au rhum façon napolitaine avec des fraises et de la crème Chantilly, je ne dis que cela !

Le bord de mer est magnifique et peut rivaliser avec la Riviera française : des maisons imposantes et élégantes surplombent le littoral.

Si vous n'avez pas de voiture, prenez le bus touristique au CASTEL NUOVO, une balade de 72 minutes pour découvrir le littoral jusqu'au Cap Posilipo.

FIN DU SEJOUR A NAPLES :

Vraiment une agréable surprise. J'ai beaucoup aimé cette ville si diversifiée au magnifique front de mer, avec ses élégantes maisons patriciennes et ses quartiers populaires. Une ville attirante, à voir et revoir !

On peut rester 4 jours à Naples puis partir sur les îles, Capri, Ischia ou Procida. Il est également possible de poursuivre son chemin à la découverte de la Côte Amalfitaine toute proche.

Aller au haut