KYOTO

             - le Willerexpress

- Visite de Kyoto

- Mon pique-nique à Osaka


 

Le car Willerexpress :

Entre Tokyo et Kyoto, j'ai parcouru une distance de 450 km en car. Le départ se fait à Tokyo,  près de la gare de Shinjuku. J'avais réservé mon billet (39 €) sur Internet et en France et ils m'avaient alors expliqué sous forme de photos comment trouver leurs bureaux et surtout l'endroit du départ.

Ca ne me semblait pas évident de les trouver et j'avais peur de louper mon car; nous sommes en effet partis vers 8 heures du matin. J'ai dû donc reconnaître le chemin la veille.  Heureusement car c'était à nouveau pour moi un jeu de piste !!!

J'ai choisi le car pour voir les paysages mais ce ne sera que de l'autoroute. Et aussi pour le prix (le moins cher). Enfin, je ne voulais pas prendre un JR PASS supérieur à 7 jours. Du coup, je passe ma journée dans le car mais il est confortable et on s'arrête toutes les 2 heures.  A chaque fois, on peut entre autres se restaurer.

Le Willerexpress peut se prendre aussi de nuit.

Comme je n'avais pas trouvé de logement à Kyoto, le car m'a conduit jusqu'à Osaka.

Le train pour aller d'Osaka à Kyoto :

Je prends donc le train tous les jours pour aller d'Osaka à Kyoto (30 minutes de transport). La gare d'Osaka est immense et impressionnante. Je fais valider mon JR PASS et me retrouve sur le quai direction Kyoto.

C'était bien pratique d'avoir le JR PASS car prendre à chaque fois son ticket de train et pour quel train, cela aurait été un peu compliqué dans la mesure où le prix est en fonction du train.
La même organisation que le métro, on se met en rangs par deux et on attend sagement le train. Les trains sont souvent pleins; aussi quand je suis en fin de file, je préfère rester sur le quai et attendre le train suivant, j'aurai plus de chance d'avoir une place assise.
A Kyoto, pour se repérer, c'est un peu plus difficile car il y a moins d'inscriptions en anglais qu'à Tokyo mais alors il suffit de demander aux passants en montrant le mot en japonais de l'endroit où je veux aller ou une photo quand ils ne me comprennent pas, ce que j'ai souvent fait.

VISITE DE KYOTO :

Beaucoup de temples à voir, disséminés dans la ville. Comme j'ai très mal au pied, je prends souvent le taxi. Cela m'évite les longues files d'attente aux bus. Le taxi, je le prends juste à l'extérieur de l'enceinte de la gare et ainsi j'évite la file d'attente pour les taxis. J'ai l'impression que les Japonais passent leur vie à attendre, sages comme de petits soldats! J'admire leur calme.

En taxi, pour aller aux temples, j'ai payé la course entre 10 et 15 €.

Les temples me semblent austères et se ressemblent un peu; par contre, leurs jardins sont magnifiques! De plus, en pleine saison de floraison des cerisiers, quel plaisir des yeux pour moi!

Je découvre aussi ce qu'est un jardin sec, c'est-à-dire un jardin fait de gravier représentant des reliefs différents ... et j'apprécie beaucoup.

 

GION, LE QUARTIER DES GEISHAS

Outre les temples, je suis allée voir GION, le quartier des geishas. Mais, dans la journée, elles ne sortent pas, par contre les touristes oui!  Encore pas mal de jeunes femmes déguisées en costume japonais traditionnel ... Ce sont des Japonaises, des Coréennes et j'ai même vu des Françaises revêtir ce joli vêtement.

ALLEE DE LA PHILOSOPHIE :

Une belle balade sous les cerisiers en plein coeur de Kyoto

Une longue promenade le long d'un canal bordé d'érables et de cerisiers. Beaucoup de monde ne m'empêche pas d'apprécier ce décor buccolique.

 

ARASHIYAMA :

Un quartier très visité.

Excentré, à l'ouest de Kyoto, joignable par le métro, un quartier plutôt touristique, avec beaucoup de magasins. Peut-être le moment d'acheter des souvenirs à bon prix.

A peine arrivé, réserver un billet pour le petit train touristique Torokko. Beaucoup de monde pour cette balade en train mais rien d'extraordinaire à voir; le train longe juste une rivière mais les paysages ne sont pas "renversants". On peut aussi y aller en bateau, combiner un aller en train et un retour en bateau (bien se renseigner).

TEMPLE TENRYU-JI : Ce n'est pas le temple qui a retenu mon attention (d'ailleurs je ne sais pas même si je l'ai visité) mais bien plutôt ses jardins ! Promenade buccolique.

D'autant plus buccolique que tout fleurit, pas seulement les cerisiers. Pour rappel, on est début avril et le jardin est magnifique; toutes ces fleurs font des petites et multiples touches de couleurs et le paysage semble sorti d'un tableau impressionniste.

Cette balade est ma préférée avec celle de l'Allée de la Philosophie.

PIQUE-NIQUE PARTOUT

Est-ce la saison, l'appel du printemps? En tout cas, que de Japonais partout, en train de pique-niquer, souvent sur les fameuses nappes en plastique bleu!

J'en ai beaucoup vu dans les parcs et ausi à Osaka, tout prêt du château.

Un petit groupe, curieux de me voir les photographier (de loin) m'a fait signe de se joindre à eux. J'ai donc partagé avec plaisir leur pique-nique, frustrée quand même de ne pouvoir communiquer avec eux.

En haut à gauche
avec mes nouveaux "amis"
en train de pique-niquer !

FIN DU CARNET DE VOYAGE

Aller au haut