MARTINIQUE
 
2 semaines en Février 2012




La première semaine, nous avons choisi un hébergement dans le Sud de la Martinique à SAINTE-LUCE, ceci pour profiter des plages et visiter le sud de l’île.

La deuxième semaine, un autre logement au CARBET dans la partie Nord, pour éviter de trop grands déplacements et aussi pour la randonnée, visiter Saint-Pierre, le jardin Balata, …

C'était une bonne idée de prendre deux logements car même si les distances ne paraissent pas longues,  la durée des trajets est malgré tout importante car les lignes droites sont rares sur l'île !

Pour ce séjour en MARTINIQUE, nous louons une voiture à notre arrivée à l'aéroport (indispensable) pendant les 2 semaines.

Location auto: MAJOR AUTO à DUCOS, Route du François, Fond d'or. Tél.05 96 56 31 26  Une Clio pour 420 € les 2 semaines.
Ils viennent vous chercher de suite à l'aéroport.


CARNAVAL :  Nous arrivons en plein carnaval, l'occasion pour nous d'assister à plusieurs défilés.

 

 

Sainte-Luce

(Nord de la Martinique)

Une semaine à SAINTE-LUCE:

Belle location, le Lagon Bleu, dans le quartier TROIS RIVIERES de Sainte-Luce.

Location d’un joli studio équipé, draps et serviettes fournis : 380 € la semaine

A l’intérieur : une chambre et une petite salle de bains (douche)
A l’extérieur : une cuisine équipée attenante  avec sa table et ses chaises, le tout donnant sur la piscine.

http://www.sous-les-cocotiers.com/location-martinique/le-lagon-bleu-studio.htm

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (la propriétaire)

RESTAURANT: L'Hibiscus à SAINTE-LUCE (près de la distillerie TROIS RIVIERES), à côté de notre location. Fermé mardi et mercredi et ouvert uniquement le soir. Cuisine raffinée, le meilleur restaurant où nous sommes allés. C'est à 50 m, il ne faut pas hésiter, un vrai délice!

Notre studio est en bas et au centre,
là où l'on voit les deux chaises

Piscine propre et bien agréable

Cuisine extérieure bien pratique

Vue sur le voisinage

Les + :       Accueil chaleureux de Bénédicte aux petits soins pour nous
                   Beau studio dans endroit calme     
                   La situation de la location avec vue sur la mer   
                   La piscine, grande, propre, eau à bonne température

                          

 Les - :        Nettoyage léger de la salle de bains
                   Clim’ un peu bruyante mais le ventilo silencieux suffisait.


BILAN : satisfaits à 90%, à conseiller.

Le premier jour, nous visitons les alentours avant d'aller voir le grand défilé du Sud du CARNAVAL au MARIN, la commune voisine.

Sur les hauteurs du Marin (Morne Gommier),
le rocher du Diamant se voit de loin.

Une Anse (petite plage) de Sainte-Luce avec vue
sur le rocher du Diamant.

Quelques photos du Carnaval:

Ici des photos du Grand défilé du Sud. Beaucoup de groupes défilent, quelques gentils perturbateurs (légèrement imbibés) et une foule d'Antillais venus les admirer, eux aussi souvent déguisés.

L'ambiance est bon enfant et les costumes variés. Les jours suivants (lundi, mardi gras et mercredi des cendres), tout le monde défile et ce que j'ai beaucoup aimé, c'est que chacun met sa touche personnelle dans son costume (couleurs définis: un jour rouge et noir, l'autre jour noir et blanc) et aussi que les gens n'ont pas de complexes: que l'on soit gros, voire très gros ou mince, on défile; le plaisir de la fête prime avant tout.

RESTAURANT:  Aller au Port du Marin manger au TI TOQUES (service continu), c'est bon !

On pousse, par curiosité, jusqu'à la POINTE DU BOUT,  juste pour voir mais c'est très, très touristique : des magasins, des bars mais hormis cela ...

Ca fera juste une belle photo.







Randonnée aux Salines


      Le Diama
nt

Une randonnée facile: la Savane des Pétrifications

de l’Anse des Salines jusqu’à  l’Anse Trabaud en passant par la Savane des Pétrifications (randonnée par le sentier littoral de la Trace des Caps).

Pour se mettre en jambes, rien ne vaut une petite randonnée en bord de mer. Nous chaussons nos chaussures de randonnée sur la plage des Salines.

Une petite photo de la plage la plus belle de la Martinique tôt le matin et nous voilà partis!

Nous nous dirigeons vers la Savane des Pétrifications, un paysage étrange, un peu lunaire, avec de hautes falaises. La rando est facile avec quelques petits dénivelés.

En partant de la plage des Salines ...

petite randonnée facile

Partis de bon matin, nous sommes presque seuls dans la savane. Il y a beaucoup de vent mais, malgré tout, partir de bonne heure (et de bonheur) est une bonne chose car vers 11 heures, il fait chaud pour marcher!

 LE DIAMANT jusqu'aux TROIS ILETS :

Aujourd'hui nous partons au DIAMANT (la commune voisine) et voulons découvrir la côté ouest en remontant jusqu'aux TROIS ILETS.

LE DIAMANT, c'est tout petit mais le gros rocher mérite une halte. Sur la plage, un panneau rappelle l'histoire étonnante de ce rocher qui servit de forteresse aux Anglais. Heureusement, les troupes françaises reprirent en 1805 cette place stratégique.

Le Diamant est ce gros rocher que l'on voit de loin.
Il a toute une histoire !

Le village du Diamant


Le rocher du Diamant est une petite île inhabitée située dans la mer des Caraïbes au sud-ouest de la Martinique, à deux kilomètres environ de la pointe du Diamant, dans le canal de Sainte-Lucie. L'îlot doit son nom à sa forme générale, en pointe et biseautée, ainsi qu'aux reflets de ses parois à certaines heures du jour, évoquant ceux d'une pierre précieuse. Il a donné son nom à la ville qui lui fait face sur la côte.

Histoire du Rocher : Au début du XIXe siècle, la guerre faisant rage aux Antilles entre la France et l'Angleterre qui tentaient de s'assurer le contrôle de cet arc insulaire, les Britanniques décidèrent d'occuper l'îlot.

En janvier 1804, profitant de l'effet de surprise et aidé par des conditions météorologiques favorables, le contre-amiral Samuel Hood s'empara du rocher du Diamant qu'il s'empressa de fortifier, installant cinq canons à son sommet.

En 1805, une division commandée par le capitaine de vaisseau Cosmao-Kerjulien parvint à reprendre le Diamant aux Britanniques. La garnison anglaise, manquant de nourriture et d'eau (les citernes ayant été fissurées), se rendit aux forces françaises, le 2 juin 1805
. (Source Wikipédia)


En sortant du DIAMANT, nous tombons sur le mémorial de l’Anse Cafard (qui nous rappelle le temps de l'esclavagisme) et la maison du Bagnard. Ces deux visites prennent peu de temps.

Ces sculptures évoquent le naufrage d'un bateau négrier en 1830. Ces quinze statues en sable blanc de Trinidad, situées au 110° Nord de l'île de Goré, ont été réalisées par le sculpteur martiniquais Laurent Valère, à l'occasion de la célébration du 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage. En forme de triangle elles symbolisent le commerce triangulaire. (source Wikipédia)

Nous poursuivons notre route jusqu'à la Pointe du Bout. Mais dans ce coin de l'île, c'est très touristique, avec de jolies boutiques, comme sur nos côtes françaises et il n'y a pas grand chose d'authentique

Une photo- carte postale et nous repartons sans grand enthousiasme.





 

Baignoire Joséphine & île Chancel

La rhumerie Clément


 Balade en mer au FRANCOISLa baignoire de Joséphine

Compter 45 minutes pour aller de Sainte-Luce au port du FRANCOIS en passant par LE LAMENTIN. La ville du FRANCOIS ne présente pas grand intérêt, il me semble. Nous y sommes juste allés pour prendre un café avant d'embarquer.

Nous optons pour une sortie en mer avec la Compagnie Balade du Soleil. 
65€/adulte - embarquement au Port du François
www.nauticdom.com 0696 300 449/0696 917 765 pour réserver.

 



Ils proposent sur un joli bateau une excursion croisière d'une journée de 9h30 à 16h30, rhum à gogo et repas copieux compris, pour 65 €/personne. C'est un peu cher mais nous serons satisfaits de cette journée en mer même si cela reste la sortie touristes par excellence. Evidemment, d'autres compagnies ou pêcheurs proposent la même sortie en moins cher, donc se renseigner.

PROGRAMME de la sortie :

* Trempette à la Baignoire de Joséphine avec un verre de punch à la main

* Visite de l'îlet Chancet ou île des iguanes. Ceux-ci ont été importés et devaient servir de viande aux esclaves travaillant ici.

* Enfin baignade ou kayak sur l'île Madame.

Je ne sais pas trop ce que je me représentais mais je m'imaginais la baignoire de Joséphine tout à fait autrement .... Comme il était question de fonds blancs... en bref, je suis un peu déçue.

La baignoire de Joséphine est donc dans la partie turquoise.
Les bateaux se trouvent autour de la baignoire. Nous allons
boire assis un 'ti punch.

 Nous quittons la baignoire de Joséphine pour accoster sur l'île des iguanes. Les iguanes sont une curiosité sur l’îlet Chancel. Ils se confondent avec les branches arbres.

 Habitation CLEMENT (près du FRANCOIS) :

Après le bateau, nous filons à  l'HABITATION CLEMENT, ancienne habitation sucrière (où a eu lieu un sommet franco-américain entre François Mitterrand et George Bush en 1991).

Malheureusement il est trop tard il va falloir y retourner le lendemain. Les dernières visites sont à 15h30 car il faut bien compter une bonne heure pour faire le tour de la propriété.

Le lendemain donc, armés de nos audioguides, nous découvrons cette demeure. HABITATION  en créole, cela veut dire une belle demeure aérée et de construction européenne au milieu d'un domaine.

En savoir plus sur l’habitat antillais :
http://jm.sutour.pagesperso-orange.fr/visite%20enmartinique/maison/habitation.htm

Ici se rencontrèrent G. Bush (père) et F. Mitterrand.

Vastes jardins

NOTA BENE : 

La production de rhum ne se fait plus à l'habitation CLEMENT. On vous en expliquera la fabrication, vous visiterez les bâtiments mais s'il y a moult explications puis dégustation et vente à la fin de la visite, vous ne verrez pas l'usine qui a été transférée du côté du VAUCLIN.

Si nous avions trouvé la visite agréable mais pas exceptionnelle cependant, nous avions été déçus de ne pas voir la production. C'est pourquoi, à la fin de notre séjour, nous sommes allés visiter la rhumerie SAINT JAMES qui inclut la visite guidée et instructive de l'usine et un trajet en petit train dans les champs de canes.

      - Kayak dans la mangrove


                - Chez Joséphine de Beauharnais 

 Kayak, mangrove et les TROIS ILETS 

Nous souhaitons faire du kayak aux Trois Ilets dans la mangrove, plus précisément au village de la Poterie. Notre choix se porte sur KAYAK NATURE EVASION (page 135 du Guide du Routard 2011). C'est 18 € par personne pour 2 heures dans la mangrove.

La balade est très agréable, la monitrice nous donne les instructions (simples) avant de partir et surtout nous parle de la mangrove.

Une courte formation avant de partir sur le kayak.

Le musée de la PAGERIE aux Trois Ilets

Joséphine l'impétueuse, Joséphine l'indomptée, Joséphine la répudiée et enfin Joséphine élevée en Martinique opposée à l'abolition de l'esclavagisme.

Nous avions envie de visiter ce musée situé à l'emplacement du domaine de la "Petite Guinée" où vivait Joséphine. En fait, pratiquement tout a été détruit mais le lieu est agréable à visiter en fin de journée et une salle est dédiée à Joséphine que la guide vous fera découvrir avec plaisir.

Fleurs et plantes de la Martinique

 
  

    MARTINIQUE NORD :
       
                   - Notre hébergement

              - la Randonnée de Beauregard

 MARTINIQUE NORD

Nous choisissons la deuxième semaine de nous installer dans la partie Nord de l'île. Nous avons réservé au CARBET et avons été très satisfaits de notre location sur les hauteurs, avec une vue sur la mer et la Montagne Pelée, en direction de Saint-Pierre.

Nous ne verrons jamais le sommet de la Montagne Pelée, toujours dans les nuages.

Quelques photos de notre location (les autres dans le document Infos pratiques en préparation)

Nous allons avoir le T2 du bas (coût de la location : 250 € la semaine. Nous sommes en hauteur et avons une vue sur la mer et sur la Montagne Pelée qui ne nous fera jamais le plaisir de se découvrir.

Logeur : Marcel ETINOF    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse : Anse Turin Route de bout-bois 97221 le CARBET.

NOTRE AVIS : 100% satisfait de cette location, très bien équipée.

-------- 

De notre habitation, nous voyons à gauche la mer et, toujours voilée, la Montagne Pelée.

Randonnée sur le CANAL BEAUREGARD
(dit Canal des Esclaves)
C'est ma plus belle rando, en tout cas la plus originale (et la plus facile) des randonnées que nous ayons faites. Ce canal se trouve à proximité de notre location, donc du Carbet et de Saint-Pierre. Pour ceux qui connaissent les levadas de Madère, le Canal Beauregard sera une belle surprise !

Nous sommes partis de bonne heure, comme toujours, mais là cela ne s'imposait pas car le temps s'est gâté et il a beaucoup plu.

Il est dit dans les guides que cette randonnée n'est pas pour les gens qui ont le vertige car, d'un côté il y a le petit canal (petite rigole dans laquelle je suis tombée!!!) et de l'autre le vide. En tout cas, ne pas la faire avec de jeunes enfants!

Prévoir 4 heures de marche aller et retour, en tout 8,5 km de plat (le retour se fait par le même chemin). A l'aller, faire une halte dans le gentil café, on peut même y manger mais ça doit être assez cher car l'expresso que nous avons bu nous a coûté aussi cher qu'à Paris!

Nous sommes en pleine nature et c'est très plaisant, d'autant plus que nous ne croisons pratiquement personne sur notre parcours. Une grande partie de la randonnée se présente ainsi, il faut regarder où on met les pieds et alors ce n'est en rien dangereux mais on a aussi marché sur de petits chemins sans précipice. 

... et puis cette végétation luxuriante, ces fleurs, que du bonheur!

     MARTINIQUE NORD :

                 -  Saint Pierre, son histoire tragique
                  -  Le jardin de l'Anse Latouche
                  -  La Rhumerie Saint-James

 

 SAINT-PIERRE, mon coup de coeur

A première vue, cette petite ville n'a rien d'extraordinaire; elle est même un peu triste avec toutes ces ruines ici et là, avec ces maisons rafistolées, ces constructions plus modernes. Bref, le charme est loin d'opérer... mais je ne sais rien de cette petite ville étrange et comme endormie...



Toute la belle société (des gens très riches) de la ville périrent ce 8 mai 1902 et laissèrent leurs maisons (leurs murs) en l'état.

MAIS la visite guidée en petit train (si, si,hautement intéressant, à faire absolument) va me faire revivre la vie fastueuse de SAINT-PIERRE avant l'éruption volcanique de la Montagne Pelée ce fameux 8 Mai 1902.

Et alors je découvre un destin incroyable de ce qui fut la Perle des Caraïbes: en un peu plus d'une minute, près de 30 000 personnes moururent, asphyxiées, brûlées ou écrasées par une nuée ardente.

Ce qu'il reste de l'ancien théâtre, un bâtiment prestigieux.

Un seul rescapé, le sieur Cyparis enfermé dans le cachot de la ville, l'unique prisonnier de Saint-Pierre! Mais l'histoire est poignante, le narrateur passionnant (le guide du train) et je pense à cette tragédie hors normes des jours durant. Je suis captivée, oui!

Le jardin de l'Anse Latouche (Le Carbet)

De notre location, on peut descendre à pied admirer ce jardin discret, à l'écart de la route mais d'une grande beauté.

Il est à l'emplacement d'une ancienne usine. Moins imposant que le jardin BALATA mais à voir également, complémentaire.

Nous sommes peu à le visiter, ce qui rend la promenade encore plus agréable. Au bout du jardin, nous sommes tout seuls.

Les restes de l'ancienne usine.

La rhumerie SAINT-JAMES :

(ouverte tous les jours)

Nous avions été frustrés de n'avoir pas vu une distillerie en fonctionnement à l'habitation CLEMENT (le rhum est "fabriqué" dans une usine dans les environs du VAUCLIN.)

C'est pourquoi nous sommes allés voir la rhumerie Saint-James. La visite guidée de l'usine vaut vraiment la peine. Un restaurant attenant à l'habitation Saint-James permet de se sustenter (correct).

Petit train pour visiter les plantations: malheureusement, le vendredi, le train ne marche pas (argh!) mais même sans train, la visite de l'usine à elle seule vaut le déplacement.

Ci-contre, l'Habitation Saint-James (musée à l'intérieur) et l'usine.

Il faut compter une bonne heure pour la visite de l'usine.

 

    
     
MARTINIQUE NORD :
       
       -  Rando sur la presqu'île de la Caravelle

        -  Le magnifique jardin Balata

        -  La bananeraie et son musée

Randonnée à la Presqu'île de la Caravelle :

C'est une rando très martiniquaise de 10 km: ça monte, ça  descend et puis ça remonte et ça redescend sur de gros cailloux. C'est vraiment fatigant et j'étais heureuse de la terminer malgré les beaux paysages sauvages.

L'itinéraire de la rando est fléché, c'est bien pratique!

Aller à la Presqu'île de la Caravelle sans faire de randonnée ne présente aucun intérêt. Rien à voir avec la Presqu'île de Quiberon. Du reste, la route ne va pas jusqu'au bout de la presqu'île.

Le jardin de BALATA :

C'est, paraît-il, le plus beau jardin de l'île. Malgré les avis plutôt négatifs sur ce jardin et sa visite n'était nullement envisagée.

Mais, au cours du voyage, des touristes m'en ont parlé de façon élogieuse et, comme le billet à 15 € était couplé avec la visite du Jardin Latouche (cf. plus haut, au Carbet), j'ai eu l'envie d'y aller voir moi-même et j'ai beaucoup apprécié cette visite d'un jardin splendide.

Pour y aller, si vous venez du Nord de l'île, n'allez pas jusqu'à FORT DE FRANCE mais passez par le centre (Fonds Saint-Denis, Morne rouge).

Le parc Balata est une visite incontournable, un ravissement des yeux.

Prévoir au moins une heure et demie pour admirer le site et ensuite aller se restaurer dans le petit snack, juste à côté du jardin, quand on sort à droite. La patronne fait une assiette de spécialités, c'est vraiment délicieux.

Un petit plus du jardin est de se promener à 10 mètres du sol, dans les arbres et ainsi de jouir en toute sécurité de belles vues du jardin.

Ci-contre la photo montre la passerelle.



La visite est d'autant plus agréable qu'il n'y a pas foule, peut-être parce que le Jardin Balata est à plusieurs kilomètres des autres centres d'intérêt; eh oui, il se mérite!

Le musée de la banane :

A quelques kilomètres de la rhumerie SAINT-JAMES, à Sainte-Marie se trouve le musée de la banane. Une petite salle avec de nombreux panneaux explicatifs sur la banane. Pas de visite guidée. Là, je n'ai vraiment pas envie de lire. Sans grande envie, je joue à quelques jeux pédagogiques.
Mais l'intérêt de cette visite, c'est la découverte de la bananeraie, un grand jardin présentant de nombreuses variétés de bananiers. La balade est très agréable, à conseiller vivement, surtout pour ceux, et ils sont nombreux, qui n'ont jamais vu la fleur du bananier (qui se déguste en Asie et que j'adore manger en salade!).
Voici la fleur de bananier sur la photo ci-contre.

MARTINIQUE : Présentation du voyage

MARTINIQUE SUD, Sainte-Luce & notre hébergement
Fêtons le Carnaval !

MARTINIQUE SUD, Randonnée des Salines
Découverte du Diamant

MARTINIQUE SUD, La baignoire de Joséphine
& La rhumerie Clément

MARTINIQUE SUD, Kayak dans la mangrove
Maison Joséphine de Beauharnais

MARTINIQUE  NORD,  hébergement
et randonnée du canal Beauregard

MARTINIQUE  NORD, Saint-Pierre,Jardin l'Anse Carbet
& Rhumerie Saint-James

MARTINIQUE  NORD, Randonnée à la Caravelle
Jardin Balata et bananeraie

Aller au haut