ITALIE

 

          ROME

                        6 jours (Juin 2016)

 


 

La fine équipe, Brigitte et moi, se retrouve pour visiter Rome 6 jours, une bonne durée pour découvrir cette ville-musée. 

Ci-dessous le programme des visites que nous avons réellement faites.

 

Nous aurions pu visiter davantage mais je suis bien handicapée avec mon pied, enfin remis de sa fracture mais gêné par un autre problème. Nous pallierons cette difficulté en prenant un maximum de bus et en évitant la marche.

Enfin, un conseil avant de commencer ce carnet :  

N'attendez pas comme moi des années pour visiter Rome, allez-y tout de suite !

Programme  :

Jour 1: le Centro Storico avec la Fontaine de Trevi( Campo dei Fiori, Piazza Navona, Panthéon  et balade dans le quartier du Trastevere.

Jour 2: le Vatican, la Place St Pierre, la Basilique, le musée et la Chapelle Sixtine.

Jour 3:  le Colisee, le Forum Romain et le Palatin

Jour 4: Basilique Saint Jean de Latran (San Giovanni in Laterano),Colonne de Trajan, le Capitole et le Forum des Empereurs. Quartier Juif, île Tibérine puis re-ballade dans le Trastevere.

Jour 5:  Villa Borghese, visite réservée de 11h à 13h, les jardins, la piazza di Spagna, piazza del Poppolo.

Jour 6: Thermes de Caracalla puis retour à pied en passant par le ........

Jour 7: Balade sur l'Aventino, juste avant de quitter Rome.

 

RESERVATIONS Musées/ monuments :
Pour visiter la VILLA BORGHESE,  il faut réserver son billet sur Internet de France; sinon, vous ne pourrez pas visiter ce musée absolument magnifique. Pour moi, une visite incontournable !

REPAS :  Pas enchantée à l'idée de manger des pâtes et des pizzas pratiquement tous les jours, pas enchantée non plus de payer cher dans les restaurants pour pas grand chose; par contre, j'ai beaucoup aimé l' APERITIVO, sorte de buffet froid + boisson, servi le soir pour 10 €. Sinon compter pour un repas entre 10 et 20 €, ne pas se laisser surprendre par les suppléments pain, service et/ou couvert.

FORFAIT TRANSPORTS ROME : Opter pour un forfait bien pratique mais ATTENTION, lisez bien tout sur la machine du métro, mettre les explications en français car non seulement elle ne m'a pas rendu la monnaie mais elle a avalé mes billets et j'ai dû à nouveau payé les 24 euros !!!!!! De quoi être furax d'autant plus que malgré ma réclamation, je n'ai nullement été remboursée.

BUS : Gros réseau, de bus dans Rome; on peut utiliser le site TAC très pratique, l'équivalent de Vianavigo chez nous, pour savoir quel(s) bus prendre pour telle ou telle destination.

HEBERGEMENT : On a choisi CHEZ ELISABETHA (logement au Testaccio)  par AIRBNB mais nous n'avons pas envie de lui faire de la pub'; c'est un bed et breakfast au confort tout à fait correct mais la mesquinerie (oui radinerie) de l'hôtesse et son petit déjeuner minable nous ont bien déçues. Pour le prix, on aurait pu avoir du beurre et manger dans une tasse et non dans un gobelet en carton !

Jour 1:
 le Centro Storico avec la Fontaine de Trevi, le Panthéon, La Piazza Navona, le Campo dei Fiori et une balade très agréable dans le quartier du Trastevere.

Mes deux coups de coeur vont à la Piazza Navona avec ses trois magnifiques fontaines, son décor de carte postale et pour le Trastevere (littéralement, de l'autre côté du Tibre), ce quartier où il fait bon flâner et boire un verre.

Bien évidemment, nous avons commencé notre visite par la Fontaine de Trévi, ravalée, d'une blancheur éclatante voire aveuglante !



VISITE DU VATICAN :

Jour 2: le Vatican, la Place St Pierre, la Basilique, le musée et la Chapelle Sixtine.

A quelques kilomètres de notre logement se trouve le Vatican que nous rejoignons en bus. Une cité dans une ville, Rome.

 

Jour 2: le Vatican, la Place St Pierre, la Basilique, le musée et la Chapelle Sixtine et enfin le Château Saint-Ange au bord du Tibre

Je suis absolument émerveillée par la BASILIQUE (entrée gratuite); je ne sais où poser les yeux tellement elle est magnifique !

L'après-midi, nous visitons la CHAPELLE SIXTINE (billet coupe-fil, réservé de France).

Il est interdit de prendre des photos à l'intérieur et il faut circuler rapidement, sauf si comme nous, on arrive à trouver un siège le long du mur. Il faut alors se tordre le cou pour voir tout ce qu'a peint Michel-Ange dont la célèbre Création d'Adam. Nous y restons longtemps admirant le plafond mais aussi le Jugement Dernier et les autres tableaux.

http://www.rome-passion.com/chapelle-sixtine.html

Nous quittons ensuite le Vatican et nous rendons au Château Saint-Ange que nous ne visiterons finalement pas mais nous nous promènerons sur le pont enjambant le Tibre  faisant face au château.

http://www.rome-passion.com/chateau-saint-ange.html

VISITE DU COLISEE et du FORUM ROMAIN :

La visite du Forum Romain prend du temps alors que le Colisée peut se faire en 1 heure. Les deux se trouvent quasiment au même endroit.

 

Jour 3 :   le Colisée et le Forum Romain

Malheureusement, comme précisé précédemment, la visite du Forum Romain et du Palatin doivent se faire le même jour ce que nous ignorions !!!!! Ce sera la mauvaise surprise de ce séjour. Du coup, nous n'avons pu visiter le Palatin !

 


FORUM ROMAIN : Un musée à l'air libre !  Magnifico ! Prévoir 2 à 3 heures de visite.

 

COLISEE : Pour ne pas faire la queue (même en ayant son billet), se présenter à 13h30/14h au guichet... pendant que les autres touristes mangent ! Ascenseur pour monter à l'étage.

RESTAURANT : Taverna del 40, Via Claudia 24, à 200 m du Colisée. Service en français. On mange sous la treille.



 

         ROME  2

                       (  Suite & Fin )


 

Jour 4: Basilique Saint Jean de Latran (San Giovanni in Laterano),Colonne de Trajan, le Capitole et le Forum des Empereurs. Quartier Juif, île Tibérine puis re-ballade dans le Trastevere.

 

SAINT-JEAN DE LATRAN : Premier édifice monumental chrétien construit en Occident, à partir de 320, elle est l'église-cathédrale du pape. Vraiment à voir, à deux stations de bus du Capitole. Evidemment, l’entrée est gratuite. On peut y passer plus d’une heure, il y a tant à admirer!

FORUM DES EMPEREURS Un décor de théâtre à ciel ouvert ! Prévoir une bonne heure à déambuler tranquillement. Nombreuses photos garanties.

Après le Capitole, on descend un peu pour prendre une bonne glace et se promener dans le Quartier Juif, passer devant la Synagogue et traverser le Tibre pour rejoindre la seule île de Rome, l'île Tibérine.

Sur cette île, l'hopital de Rome mais on ne peut rien visiter. En tout cas belle balade puisque nous retournons flâner sur le Trastevere.

 

 

Jour 5 Villa Borghese, les jardins, la piazza di Spagna, piazza del Poppolo.


VILLA BORGHESE : Je n'ai pas de mot qui puisse exprimer le    plaisir que j'ai eu à admirer ce merveilleux musée. Gros coup de coeur.

J'ai ressenti une grande émotion face à tant de belles oeuvres, des tableaux, des sculptures, les plafonds peints, l'architecture du lieu. Les trompe l'oeil (cf. mes photos ci-contre avec les satires !) sont bluffants; Brigitte m'a assuré que ce n'étaient pas des sulptures au plafond mais des peintures. Je n'en suis toujours pas persuadée !

Pour la visiter, il faut avoir réserver de France ! Nous avons obtenu une visite de 11h à 13h.

PIAZZA DI SPAGNA : Les escaliers étaient en travaux si bien que le charme n'a pas opéré mais c'est paraît-il très beau; à faire dans une autre vie !

Jour 6  :

THERMES DE CARACALLA puis retour à pied en passant par le CIRCUS MAXIMUS.

Peut-être pas là une visite incontournable, surtout si vous avez déjà visité POMPEI. Les Thermes, je devrais dire les ruines, sont une agréable promenade dans la Rome antique. Quand nous y étions, des archéologues travaillaient à la rénovation de mosaïques.

Il reste malgré tout peu à voir des Thermes.

En revenant à l'hôtel, nous sommes passées par le CIRCUS MAXIMUS qui se trouve à proximité des Thermes.

FIN DU SEJOUR A ROME : Une belle ville qui m'a enchantée !

 

       
    POMPEI

                   


 

 

Autant le dire tout de suite, POMPEI est pour moi une visite incontournable. Ayant eu quelques problèmes à la marche, je n'ai pu tout visiter mais j'y retournerai !

 

Munissez-vous de bonnes chaussures car vous êtes dans une cité antique avec des pavés de toutes tailles.

 

POMPEI est à proximité de NAPLES et facilement joignable par la gare centrale PIAZZA GARIBALDI) et aussi par bus mais le plus pratique pour moi était de prendre le train.

 

GUICHET :
On peut louer un audioguide en français mais je n'étais pas au bon guichet. Alors, bien se renseigner, il y a plusieurs entrées.
A l'entrée, on peut prendre une brochure en français avec le plan de Pompéi et des explications sur ce qu'il y a à voir. Elle est bien conçue mais j'ai bien regretté de ne pas avoir pris un audioguide pour une telle visite ! De toute façon, il faut un plan.

Très peu de guides parlent français sur  Pompéi, d'où l'intérêt d'un audioguide !

 

RESTAURATION SUR PLACE :
On peut manger sur place et heureusement car il n'y a rien aux alentours. On peut aussi discrètement apporter son sandwich et manger à la cafeteria.

STATUES :

 

De nombreuses statues ornent le site. Elles ne sont pas de l'époque romaine mais dans le style et mettent en valeur le lieu.

POMPEI est un site fait de ruines mais on peut s'imaginer comment les gens ont vécu dans ce lieu. La visite n'est donc en rien ennuyeuse, bien au contraire !

Pour rappel, à l'époque où le Vésuve a détruit la cité, en 79 après Jésus Christ, environ 25 000 personnes habitant en ces lieux.

On circule librement dans Pompéi. Il faut cependant savoir que c'est très grand et qu'il va falloir faire des choix. Le plan va vous permettre de visiter tel ou tel endroit.

On peut pénétrer partout, entrer dans les maisons ou ce qu'il en reste, dans les jardins, les thermes, les arènes, etc

J'ai même visité un lupanar; ça m'a bien fait rire car c'est le seul endroit où il y avait autant de personnes à attendre son tour pour entrer. Comme quoi la curiosité ...

C'est au hasard de ma promenade sur le site que je découvre des mosaïques, des peintures murales,...

 

 

        NAPLES
     

                   


 

La veille, à Rome, je prends un billet ROME-NAPLES au prix de 44 €. Il y a bien un train à 11 € mais c'est un tortillard et rien ne m'assure que j'aurai une place assise.

Malheureusement, je loupe mon train car les bus à Rome un samedi, il faut les attendre longtemps. Mais là, chapeau, la Compagnie de Chemin de Fer Italienne, j'obtiens sans supplément de prix une place dans le prochain train, ouf !

En fin d'après-midi, j'arrive à l'Auberge de Jeunesse, dans le quartier du Port. Pas super, super comme auberge... donc je ne donne pas l'adresse !

Le seul avantage quand on est seule, c'est qu'à l'Auberge, on se fait des copains, là deux copines de mon âge et de Toulouse avec lesquelles je vais engager des parties de THE GAME tous les soirs.

Billet métro : 1 € (en kiosque), 1,50€ (dans le métro !)
1 café en terrasse : 3,50 € ( eh ben dis donc !)

Très vite, cette ville me plaît par sa diversité. Je m'attendais, dans ma grande naïveté, à n'y voir que du linge qui pend ! Pas du tout. Il y a bien sûr les quartiers populaires mais aussi les quartiers chics.

J'ai toujours mon foutu problème de pied; alors je prends comme option le bus à impériale pour touristes, le Citysightseeing, hop on, hop off. Dans mon cas , c'est une excellente idée; cela me permet en peu de temps et sans trop marcher de me faire une idée de Naples.

Ils proposent le dimanche 3 itinéraires différents dans Naples pour 24 € et je peux m'arrêter quand je veux, autant de fois que je le souhaite pour visiter, flâner et reprendre le bus suivant.

2 itinéraires sont proposées dans la ville, dans les beaux quartiers et les moins beaux et le troisième permet de faire une grande virée sur le bord de mer. Magnifique !

Ca paraît un peu bof bof de prendre un tel bus mais franchement, ça donne un visuel général de la ville pour plus tard retourner à tel ou tel endroit. Alors, pourquoi s'en priver ?

Ce bus touristique se prend à différents endroits de la ville.

CHIC Versus CHOC

 J'ai eu un réel coup de cœur pour Naples !

J'avais bien sûr le préjugé habituel qui m'avait incitée à découvrir cette ville, juste pour voir si Naples, ce n'étaient que ruelles louches et linge qui pend partout des fenêtres. Eh bien, j'ai vu une toute autre ville, une ville très disparate et c'est ça qui m'a beaucoup plu !

De belles maisons cossues bourgeoises et quelques rues plus loin, eh bien oui, des maisons pas rénovées du tout, le linge qui pend, les ruelles sombres. Naples, c'est tout cela !

Pour m'amuser, j'ai donc ci-dessous créé un diaporama montrant les deux aspects, le beau et le moins beau.

Dans les beaux quartiers

Dans les quartiers populaires

Je suis loin d'avoir tout vu à Naples mais quelques photos vont illustrer d'agréables promenades et visites comme celles de la Place du Gesu Nuovo avec une église à façade austère et surtout le Cloître des Clarisses tout à côté, avec ses magnifiques majoliques (Complesso monumentale di Santa Chiara). Entre autres monuments, la Cathédrale, dans un autre quartier mérite également le détour.

LA VIA DEI TRIBUNALI


Au hasard de ma promenade, je tombe sur cette longue rue piétonne, populaire et bien agréable. Elle est bordée de palais, d'églises et de magasins. Beaucoup de petites ruelles sombres mais pas vraiment sordides mais je reste sur la via dei Tribunali.

Cette longue rue passante va de la via Toledo jusqu'au castel Capuano et peut ensuite déboucher sur la visite de la belle Cathédrale.

Amusant et typique, la scène avec la petite dame qui du haut de son balcon fait descendre à l'aide d'une ficelle son panier en osier !

Ne manquez pas de manger le baba au rhum façon napolitaine avec des fraises et de la crème Chantilly, je ne dis que cela !

Le bord de mer est magnifique et peut rivaliser avec la Riviera française : des maisons imposantes et élégantes surplombent le littoral.

Si vous n'avez pas de voiture, prenez le bus touristique au CASTEL NUOVO, une balade de 72 minutes pour découvrir le littoral jusqu'au Cap Posilipo.

FIN DU SEJOUR A NAPLES :

Vraiment une agréable surprise. J'ai beaucoup aimé cette ville si diversifiée au magnifique front de mer, avec ses élégantes maisons patriciennes et ses quartiers populaires. Une ville attirante, à voir et revoir !

On peut rester 4 jours à Naples puis partir sur les îles, Capri, Ischia ou Procida. Il est également possible de poursuivre son chemin à la découverte de la Côte Amalfitaine toute proche.

 ROME 
Séjour d'une semaine
Infos pratiques

Sous-catégories

Ici seront les articles sur l'Italie.

Aller au haut